IMMOBILIERS / IMPÔTS / EL JADIDA

0
44

Depuis la mise en place du référentiel des prix au m² de l’immobilier sur El Jadida, cela avait permis au départ de réguler les prix du marché immobilier. Aujourd’hui sa révision doit être mise à jour, car cela impacte défavorablement le marché immobilier sur El Jadida, les prix ont considérablement baissé de 40 % et le référentiel n’a pas bougé. Les vendeurs ne veulent pas trop baisser les prix, de peur d’avoir une révision des impôts, ce qui paralyse un marché déjà bien fragile actuellement. Déjà qu’au départ le référentiel n’était pas au juste prix, mais plutôt à vouloir faire plaisir aux promoteurs locaux. Nous pouvons constater l’état des lieux actuel de l’immobilier jdidi, il est catastrophique car il n’a pas suivi la réalité du marché. Si nous comparons les prix avec le nord du Maroc sur la côte méditerranéen ou au sud, Essaouira, Agadir… Nous sommes El Jadida à 30 % plus cher, avec des prestations inférieurs et un développement de la ville bien moins sympathique. Alors combien de temps encore allons-nous attendre pour régulariser cette réalité sur El Jadida. Il faut faire intervenir les acteurs économiques, comme les : architectes, notaires, services fiscaux, les promoteurs, les vraies agences immobilières, les décideurs de la ville, le tout dirigé ou coordonné par la province pour trouver ensemble un déblocage du marché immobilier d’El Jadida. La crise n’est pas la seule responsable de l’état actuel du marché de l’immobilier à El Jadida. Quelques solutions :

  • Réguler la promotion en imposant certaines obligations, jardin, parking, immeubles orientés…
  • Cadrer et surveiller de plus près les prix de l’assiette foncière, trop élevés sur El Jadida.
  • Obliger un bisness plan à tout gros ou moyen projet, voir même demander au CRI une étude de faisabilité.
  • Plus de consultation entre tous les acteurs de l’immobilier, par une ou deux réunions annuelles pour partager et échanger ensemble dans l’intérêt du développement de l’immobilier.
  • Voici quelques pistes dans l’intérêt de l’avenir du marché de l’immobilier, afin d’éviter toutes les saisies par les banques des projets immobiliers sur El Jadida et tous ces chantiers qui n’arrivent pas après plusieurs années à terminer leurs projets… Alors messieurs les responsables des services fiscaux aidez-nous à refaire démarrer le marché de l’immobilier à El Jadida en aidant à faire baisser les prix, en ajustant le référentiel à la réalité du marché réel.

Laurent GUINARD

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE