Le secteur immobilier en superforme

0
613

La publication des résultats financiers des principaux acteurs du marché est sans appel. En dépit d’une année 2011 qualifiée à tous les niveaux de difficile, les indicateurs immobiliers sont plutôt au vert.

Décidément le secteur de l’immobilier au Maroc fait preuve d’une résilience à toutes épreuves. En effet, la publication des résultats financiers des principaux acteurs du marché est sans appel. En dépit d’une année 2011 qualifiée à tous les niveaux de difficile, les indicateurs immobiliers sont plutôt au vert. Ainsi, entre Alliances, Addoha, la CGI et Al Omrane, les résultats encouragent à investir dans l’immobilier. Cependant, ce qu’il faut retenir c’est que tous ces groupes ont surtout résisté pour leur expérience du métier, leur gestion sans failles et leurs stratégies volontaristes. Dans ce sens, pour le Groupe Alliances, il s’agit de plus de 28.000 logements sociaux et intermédiaires qui sont vendus pour un chiffre d’affaires sécurisé de plus de 7,8 milliards de dirhams en dehors des autres segments d’activité du groupe, à savoir ce qu’il baptisent le résidentiel, le golfique, les prestations de service et la construction. Des chiffres qui expliquent les résultats financiers irréprochables du groupe. En effet, l’entreprise de Alami Lazrak a doublé son RNPG pour atteindre 832 millions de dirhams, soit une hausse très significative de 96% par rapport au 31 décembre 2010. Aussi, son résultat net a atteint 973 millions de dirhams, en progression de 125% et son chiffre d’affaires consolidé enregistre une forte croissance de 66% passant de 2,612 milliards de dirhams en 2010 à 4,341 milliards de dirhams en 2011. Pour sa part, le résultat d’exploitation du Groupe Alliances présente une progression remarquable de 70% pour s’établir à 1,354 milliard de dirhams au 31 décembre 2011 tout en permettant d’améliorer la marge opérationnelle qui s’établit à 31%. Et enfin, le chiffre d’affaires sécurisé groupe s’établit à près de 12 milliards de dirhams, représentant près de trois fois le chiffre d’affaires consolidé de 2011. De son côté, Douja Promotion Groupe Addoha, dirigée par Anas Sefrioui, a livré en 2011 ce qui équivaut à 26.757 unités en logement social et intermédiaire et 1.405 unités en haut standing pour un chiffre d’affaires, hors son opération SAS exceptionnelle de 2011, qui s’établit à 9,05 milliards de dirhams en croissance de 19% par rapport à 2010. Une assise solide qui a permis au groupe de réaliser un résultat net consolidé en 2011 qui s’établit à 1,93 milliard de dirhams, en hausse de 5% par rapport à 2010 et un RNPG qui s’est élevé à 1,83 milliard de dirhams enregistrant une augmentation de 9%. À noter que ces résultats tiennent compte de la perte non récurrente réalisée au titre de l’opération SAS qui a coûté au groupe 240 millions de dirhams. Même résultats florissants pour la CGI qui, si elle n’a pas communiqué le nombre d’unités vendues, a toutefois réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 2,66 milliards de dirhams. Une progression de 20% sur l’année qui découle essentiellement des réalisations de la CGI en propre avec la livraison, comme initialement prévu, de ses nouveaux projets (Casa Green Town, Villas d’Eole à Skhirat, Al Massira à Fnideq et l’Aérodrome d’El Jadida). Son résultat d’exploitation passe donc à 458 millions de dirhams en progression de 4% et la marge brute ressort à 26% sur l’année 2011. Aussi, les filiales-phares du Groupe Al Omrane, à savoir celles de Casablanca, Meknès et Marrakech ne sont pas en reste. En effet, les communications financières de ces trois filiales parvenues à ALM laissent paraître de très bons résultats. La première, celle de Casablanca, a réalisé, pour l’exercice 2011, un chiffre d’affaires de 507,95 millions de dirhams. Pour ce faire, la société Al Omrane Casablanca a procédé au lancement de 16 opérations portant sur 7165 unités. S’agissant de la filiale de Meknès, cette dernière a réalisé un chiffre d’affaires prévisionnel de 452,78 millions de dirhams, soit une évolution de 3% par rapport à 2010. En effet, la filiale meknassie a procédé, lors de l’exercice 2011, à l’achèvement de 35 opérations totalisant 37.007 unités. Et enfin, la filiale de Marrakech aura réalisé, au titre de l’exercice 2011, un chiffre d’affaires s’élevant à 900,77 millions de dirhams. L’exercice 2011 a été caractérisé par l’achèvement des travaux de 71 opérations totalisant 24.821 unités. Des résultats plus qu’honorables pour des entreprises qui n’avaient jamais promis moins et qui confortent le vieux dicton marocain qui veut que l’avenir soit dans les murs.

Par : Dounia Mounadi (aujourd’hui le Maroc)

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE