Retour du Maroc dans l’UA : Un discours royal historique

0
277

SM le Roi a fait le déplacement au siège de l’organisation panafricaine dans une démarche hautement symbolique

A travers son retour, le Maroc se positionne comme un acteur rassembleur prônant une politique volontariste basée sur la coopération
Sud-Sud faite en Afrique et pour l’Afrique.

Le début de l’année 2017 a été marqué par le retour du Maroc au sein l’Union Africaine. C’est dans ce qui ressemble à un aboutissement d’une politique diplomatique royale clairvoyante et au terme d’une intense activité diplomatique à l’échelle continentale, le Royaume a pu retrouver sa place parmi les siens. Le 31 janvier 2017 est à marquer d’une pierre blanche parce que cette date coïncide avec le retour effectif du Maroc dans l’Union Africaine mais également et surtout en raison du discours royal prononcé devant le 28ème sommet de l’Union Africaine (UA) à Addis-Abeba. «Il est beau, le jour où l’on rentre chez soi, après une trop longue absence ! Il est beau, le jour où l’on porte son cœur vers le foyer aimé!

L’Afrique est mon continent, et ma maison», a dit Sa Majesté le Roi. Il faut dire que le retour du Maroc au sein cette organisation panafricaine a été massivement soutenu par la majorité des pays du continent. «Le soutien franc et massif que le Maroc a recueilli témoigne de la vigueur des liens qui nous unissent. Le retrait de l’OUA était nécessaire : il a permis de recentrer l’action du Maroc dans le continent, de mettre aussi en évidence combien l’Afrique est indispensable au Maroc, combien le Maroc est indispensable à l’Afrique.

Nous y avons réfléchi mûrement, et c’est à présent une évidence !», a indiqué le Souverain en ajoutant «qu’il est l’heure de rentrer à la maison : au moment où le Royaume compte parmi les nations africaines les plus développées, et où une majorité de pays-membres aspire à notre retour, nous avons choisi de retrouver la famille. Une famille que nous n’avions pas véritablement quittée ! En effet, malgré les années où nous étions absents des instances de l’Union Africaine, nos liens, jamais rompus, sont restés puissants, et les pays africains frères ont toujours pu compter sur nous. Des relations bilatérales fortes ont ainsi été développées de manière significative». Si le Maroc avait quitté l’Organisation de l’Union Africaine (OUA) ancêtre de l’UA, en 1984, il était présent et très actif sur le plan continental.

«Depuis l’an 2000, le Maroc a conclu, dans différents domaines de coopération, près d’un millier d’accords avec les pays africains. A titre de comparaison, savez-vous qu’entre 1956 et 1999, 515 accords avaient été signés, alors que depuis 2000, il y en a eu 949, c’est-à-dire près du double!
Pendant ces années, J’ai moi-même souhaité donner une impulsion concrète à ces actions, en multipliant les visites dans les différentes sous-régions du continent. Au cours de chacune des 46 visites que J’ai effectuées dans 25 pays africains, de nombreux accords dans les secteurs public et privé ont été signés», a fait savoir Sa Majesté le Roi. A travers son retour, le Maroc se positionne comme un acteur rassembleur prônant une politique volontariste basée sur la coopération Sud-Sud faite en Afrique et pour l’Afrique.

«Nous n’ignorons pas que nous ne faisons pas l’unanimité au sein de cette noble assemblée. Loin de nous l’idée de susciter un débat stérile ! Nous ne voulons nullement diviser, comme certains voudraient l’insinuer ! Vous le constaterez : dès que le Royaume siègera de manière effective, et qu’il pourra apporter sa contribution à l’agenda des activités, son action concourra, au contraire, à fédérer et à aller de l’avant. Nous avons participé à l’avènement de cette belle construction panafricaine, et nous souhaitons tout naturellement y retrouver la place qui est la nôtre», a affirme SM le Roi.
«Le Maroc ne rentre pas dans l’Union Africaine par la petite, mais par la grande porte. L’accueil chaleureux que nos frères africains nous réservent aujourd’hui en témoigne. Nous invitons, avec enthousiasme, les nations africaines à s’associer au dynamisme de notre pays, à donner un élan nouveau à notre continent tout entier», avait poursuivi SM le Roi. Et de conclure : «C’est la voie de la solidarité, de la paix et de l’union que mon pays a choisie. Nous réaffirmons notre engagement en faveur du développement et de la prospérité du citoyen africain. Nous, peuples d’Afrique, avons les moyens et le génie; et nous pouvons, ensemble, réaliser les aspirations de nos peuples».

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE