Maroc Telecom : le sud-coréen KT jette l’éponge

Le groupe de télécommunication sud-coréen annonce renoncer à être candidat à la reprise de la participation de Vivendi dans Maroc Telecom. Les offres fermes doivent être déposées fin avril.

DR
KT Corp., le plus grand opérateur de téléphonie fixe et le deuxième opérateur de téléphonie mobile de corée du sud n’est plus candidat au rachat des 53 % de Vivendi dans Maroc Telecom.
L’opérateur sud-coréen a en effet annoncé son retrait du processus d’offres d’achat en expliquant que cette décision était liée l’impossibilité de s’accorder sur le prix.
Vivendi qui veut se recentrer sur les médias et a donc engagé une politique de cessions, valorise sa participation dans Maroc Telecom à 5,5 milliards d’euros. Mais le groupe a laissé entendre qu’aucune cession d’actif ne sera annoncée avant son assemblée générale, fixée le 30 avril.
Le groupe KT, qui cherche à étendre son influence au delà des frontière de la Corée du Sud où le marché est saturé, et avait annoncé sa candidature en décembre dernier , explique cependant qu’il cherchera « à coopérer avec Maroc Telecom, suivant la situation.»

Date butoir fixée à fin avril

Désormais et alors que les offres fermes doivent être déposées pour la fin du mois d’avril, seuls deux candidats restent officiellement en lice dans ce dossier qui courre depuis près de huit mois maintenant: Etisalat, l’opérateur des Emirats arabes unis et Qatar Telecom.
France Télécom qui s’était intéressé un temps au dossier a également passé la main fin mars préférant se concentrer sur le marché français et développer les licences qu’il exploite déjà sur le continent africain. « Nous ne faisons pas partie du processus de vente » a indiqué Stéphane Richard, le Pdg de France Telecom.
En tout état de cause, l’opération de cession de la participation de Vivendi devra recevoir l’aval de l’Etat marocain, qui possède 30 % du capital. En décembre dernier, Maroc Telecom avait célébré son 18 millionième client.

 

www.lesechos.fr

Le Navigateur

La nouvelle version du journal du net du navigateur, nous espérons que cette nouvelle version plus ouverte sur le Maroc et le monde sera vous captivez, avec la diversité des articles. L’équipe fondatrice de 5 membres est conforté par l’Union international de la presse Marocaine.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE