A huge collection of 3400+ free website templates, WP themes and more http://jartheme.com/ at the biggest community-driven free web design site.
dimanche, octobre 22, 2017
Vainqueur du Gabon (3-0), le Maroc se rapproche de la Coupe du...

Vainqueur du Gabon (3-0), le Maroc se rapproche de la Coupe du monde

0
72

Merci et bravo les Lions de l’Atlas

En gagnant samedi à Casablanca face au Gabon (3-0), le Maroc a entrouvert la porte de la Coupe du monde, Russie 2018. Une promenade de santé qui a propulsé les Lions de l’Atlas en tête du groupe C avec 9 points. Un match nul ou une victoire en novembre prochain à Abidjan face à la Côte d’Ivoire lors de la sixième et dernière journée qualifierait le Maroc au Mondial, 20 ans après sa dernière participation. Ce succès a provoqué des scènes de liesse à la Corniche de Aïn Diab à Casablanca où des milliers de supporters ont paradé en voiture, scandant «Allez-Maroc !» Le rêve est désormais à portée de main.

Au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, les Lions de l’Atlas se rapprochent doucement, mais sûrement, de la qualification à la Coupe du monde, Russie 2018. Une première depuis 20 ans. Encouragés par 45.000 spectateurs, les hommes d’Hervé Renard n’ont fait qu’une bouchée des Panthères du Gabon. Solides défensivement et efficaces offensivement, les Lions de l’Atlas ont asphyxié les Panthères dès le coup d’envoi de la rencontre en exerçant un pressing haut sur l’adversaire l’obligeant à balancer les ballons devant, facilement récupérés par la défense marocaine.

Khalid Boutaïb a brillé. L’avant-centre du club turc Yeni Malatyaspor a porté l’équipe nationale grâce à son triplé, le premier sous le maillot national. Samedi au complexe Mohammed V, avec un système 4-3-3, les coéquipiers du capitaine Mehdi Benatia ont réussi un match plein en se créant plusieurs occasions franches. Nordin Amrabet, sur le flanc gauche, a été un véritable poison pour la défense gabonaise.

Maîtrise technico-tactique

Le joueur de Leganés, en Liga espagnole, a offert dès la quatrième minute un caviar à Khalid Boutaïb, mais la reprise de la tête de ce dernier passe légèrement à côté. Le même Amrabet, bien en jambes après un dédoublement avec Hakim Ziyach, adresse un nouveau centre à ras de terre, mais le tir de Boutaïb a buté sur un défenseur gabonais. Mais ce n’est que partie remise puisque le joueur de Yeni Malatyaspor va trouver finalement la faille avec une reprise de la tête à la 38e de jeu, exploitant centre millimétré de Nordin Amrabet. Ce but a délivré les 45.000 spectateurs qui ont explosé de joie scandant «Allez Maroc !» Deux minutes plus tard, Amrabet avait dans les pieds la balle de break, mais le joueur de Leganès trouve le petit filet gauche du gardien gabonais Bitséki.

De retour des vestiaires, la sélection nationale est vite repartie à l’attaque. Elle a réussi à faire le break dès la 55e minute. Khalid Boutaïb, héros de la soirée, a enfoncé le clou en inscrivant le second but d’un tir puissant du pied droit. Et pour terminer la soirée en beauté, Boutaïb a conclu le festival offensif marocain par un troisième but inscrit du pied gauche à la 72e minute de jeu. Ce succès amplement mérité a propulsé le Maroc à la première place du groupe C avec 9 points, soit un de plus que la Côte d’Ivoire, qui a fait match nul vendredi face au Mali (0-0). Il suffira donc aux Lions de l’Atlas de faire match nul ou, encore mieux, de battre la Côte d’Ivoire le 11 novembre prochain à Abidjan pour se qualifier à la Coupe du monde, Russie 2018. Un rêve que caressent tous les Marocains depuis 20 ans.

Le 4-3-3 une option gagnante

Face au Gabon samedi, Renard a opté pour son système fétiche, le 4-3-3. Ce choix s’est avéré judicieux puisqu’il a permis à la sélection nationale d’être plus réactive à la perte de balle. Ce système a aussi donné plus des responsabilités aux défenseurs latéraux lorsqu’il s’agissait de construire. Conséquence immédiate, les milieux descendent moins et occupent les espaces entre les lignes. Les trois buts marqués par la sélection nationale sont la concrétisation d’actions construites sur les côtés. En effet, le premier but a été construit sur le côté droit. Le latéral Achraf Hakimi avait servi Amrabet. Le centre de ce dernier a été repris victorieusement par Khalid Boutaïb. Ce système prôné par Renard a permis un rendement efficace des côtés, devenus de véritables poisons pour la défense gabonaise. Le deuxième but a été aussi construit sur le côté gauche. Le ballon était parti d’Amrabet qui a servi Hakimi. Ce dernier a lancé Boussoufa qui, à son tour, a remis à Boutaïb qui a battu pour la deuxième fois le portier gabonais d’un tir puissant du pied droit.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE